AIMEZ NOS PARENTS
Réflexions du Gyalwang Drukpa, 13 mai 2012
La clé USB de notre cœur ou notre esprit est parfois très particulière : elle sauvegarde des informations inutiles et met des informations importantes dans la corbeille. Comme je le dis toujours à mes étudiants et à mes amis, ne gardez pas des choses inutiles avec vous car votre vie courte est votre capacité mémoire, au moins pour cette vie. Utilisez-la pour sauvegarder des choses positives, des choses qui pourront faire évoluer positivement votre for intérieur, et non des choses qui conduisent vos émotions vers des hauts et des bas. Nous ne voulons pas gâcher notre temps limité à être émotionnels, qu'il s'agisse de l'excitation ou de la colère. C'est du gaspillage de notre énergie et notre temps. Maintenons toujours l'équilibre. Si nous sommes conscients que nous sommes actuellement surexcités, nous devons nous ramener plus bas. Quand nous ressentons la colère, nous devons nous calmer. Si nous nous sentons déprimés, nous devons nous remonter le moral. En maintenant un état d'esprit attentif à la vie présente, nous serons toujours sur le chemin du milieu. Nous ne deviendrons sûrement pas fous. Rien dans le monde externe ne nous poussera vers des hauts et des bas. La vie sera naturellement merveilleuse.

Il est donc très important d'élever nos enfants sans les encourager à être émotionnels, et sans nourrir leur ego. Chaque fois que je pense à tous les problèmes que les enfants et les adolescents causent à leurs parents, leurs familles, leurs écoles et leurs communautés, entre autres, j'ai toujours le sentiment que c'est d'abord les parents que l'on devrait montrer du doigt. Les enfants sont importants parce qu'ils sont notre avenir, mais plus important est leurs parents. Les parents devraient prendre soin de leurs enfants avec bienveillance, comme un jardinier bon et responsable prendrait soin de ses fleurs.

Parfois, même si en tant que parents vous pourriez avoir envie de gâter vos enfants avec plein de choses différentes, vous devriez prendre du recul et penser aux conséquences. De nos jours, malheureusement beaucoup de parents voient leurs enfants comme des objets à exhiber devant les autres. À terme, beaucoup de ces enfants vont grandir en ayant maints problèmes d'ego. Les parents ont de nombreuses responsabilités. En dehors de gagner leur vie, ils doivent y mettre tous leurs efforts et leur cœur afin de s'assurer que leurs enfants grandissent correctement. S'occuper des enfants n'est vraiment pas le travail de vos domestiques.

Quand j'étais petit, on m'a amené à mon monastère. Au contraire de beaucoup parmi vous, en raison de qui je suis, je n'ai pas eu l'opportunité précieuse d'être élevé par ma mère. En outre, ma mère était très occupée à se déplacer avec mon père qui avait une activité spirituelle très active et réussie. À chaque fois que ma mère avait la possibilité de passer du temps avec moi, elle a toujours montré le bon exemple. Elle ne faisait pas beaucoup de remarques ; elle enseignait à travers ses actions. J'ai remarqué que de nos jours, les parents grondent trop souvent. Les enfants se lassent d'entendre leurs parents les sermonner et vont plutôt ailleurs chercher de l'attention. Au lieu de les gronder, les parents devraient être compréhensifs ainsi que de bons exemples. Si les parents sont toujours agressifs et plein d'émotions, inconsciemment leurs enfants adopteront le même comportement. Plus tard, quand l'enfant devient source de mal de crâne, les parents chercheront peut-être à blâmer l'école, la société, les domestiques, tout le monde. Les parents doivent toujours être attentifs parce que les enfants adoptent les habitudes de leurs propres parents, sans qu'ils se rendent compte.

En tant qu'enfants, nous devons constamment nous rappeler combien nos parents sont gentils avec nous. Est-ce que vous vous souvenez encore de qui vous a pris dans ses bras quand vous aviez faim, quand vous êtes tombé, quand vous vous êtes fait mal ? L'amour des parents pour leurs enfants est inconditionnel. Parfois ils l'expriment de façon très étrange, mais la plupart du temps nous sommes toujours en train de grandir dans l'amour et la bienveillance de nos parents. Bien sûr, il existe des parents qui sont irresponsables et abusifs. Mais la majorité des parents sont très gentils et bienveillants envers leurs enfants. Que cette gentillesse soit intelligente ou sage n'est pas la question. Il s'agit de savoir que nos parents nous aiment sans conditions tandis que la plupart d'entre nous, quand nous sommes en position d'enfant, aiment nos parents avec tout une série de conditions.

Au fur et à mesure que nous vieillissons chaque jour, nous devons nous rappeler que nos parents aussi ne sont pas en train de rajeunir. Notre temps avec eux est limité et donc à chaque fois nous avons un peu de temps pour le passer avec eux, de les rendre heureux, de les faire rire, nous devrions en profiter. Il n'y a pas plus grand mérite que de repayer la gentillesse de nos parents, notamment celle de nos mères. Dans toutes nos prières, nous disons, « tous les êtres sensibles, nos mères ». Dans nos nombreuses vies passées, beaucoup d'êtres différents ont été nos mères. Dans cette vie, certaines deviennent nos amis, nos animaux de compagnie, nos partenaires en affaires, et même nos ennemis. Quand vous réfléchissez profondément, si vous arrivez à vous souvenir à quel point votre mère avait été gentille avec vous dans cette vie, chacune de vos mères dans vos vies passées avaient été aussi gentilles. Quand vous pouvez avoir ce genre de pensée et de compréhension, alors il n'est pas possible que vous puissiez faire du mal à quelqu'un. Il n'y a aucun moyen pour que vous puissiez envisager de manger la chaire d'autres êtres. Il vous est impossible d'envisager d'abuser un quelconque être, parce qu'ils sont « les êtres sensibles, nos mères ».

Aujourd'hui, c'est la fête des mères (ndlr : internationale). Je sais que beaucoup de mes amis et étudiants apportent des attentions et du respect particuliers à leurs mères en ce jour. C'est pourquoi toutes les publicités à la télévision et tous les panneaux d'affichage nous encouragent à acheter quelque chose pour nos mères. C'est un leurre commercial. Ce que nous devons faire est de faire de chaque jour la fête des mères, et de continuer à nous rappeler que tous les êtres ont été, dans une vie ou une autre, nos mères. Pensez à la bienveillance d'une mère, appréciez l'amour et la gentillesse de toutes nos mères de toutes les vies différentes. Ceci est la pratique de la spiritualité et celle du Bodhisattva. Bonne fête des mères… tous les jours !


<< retour